En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Volodymyr Mykolaïovytch Sossioura

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Poète ukrainien (Debaltseve 1898 – Kiev 1965).

En 1917, il s'engagea dans l'Armée nationale de la République démocratique ukrainienne, puis en 1920 dans l'Armée rouge. Il adhéra aux groupes littéraires Hart, Ploug et Vaplite. Sous le régime soviétique, il subit le destin de tout écrivain ukrainien, bien qu'après 1922 il se soit aligné sur le réalisme révolutionnaire. Ses poésies constituent une synthèse entre le lyrisme et le poème épique (Que bruissent les vergers, 1947), où l'amour de la patrie prédomine (Aimez l'Ukraine, 1944). Il adopte le réalisme socialiste, mais le conflit intérieur persiste. Ses poésies, publiées au début des années 1930, Tarass Triasylo (1926), Mazeppa (1929), sont sévèrement critiquées par la censure officielle.