En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Reinhard Johannes Sorge

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain allemand (Rixdorf, près de Berlin, 1892 – Ablaincourt, Somme, 1916).

Après des études à Iéna, il fit deux voyages en Italie et s'y convertit au catholicisme. Mobilisé en 1914, il fut tué au combat. Il est, par son refus du matérialisme et du naturalisme, un représentant typique de l'expressionnisme. Le Mendiant (1912), où se mêlent vers et prose, est un drame symbolique et lyrique où le jeune héros parricide s'élève au ciel en se détachant des liens terrestres. Sorge a publié ensuite des drames imités des mystères médiévaux (Metanoeite, trois mystères, 1915), et de brèves épopées sur des thèmes religieux (Mère des cieux, 1917).