En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Mario Soldati

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain et metteur en scène italien (Turin 1906 – Tollaro, Ligurie, 1999).

Étudiant en lettres à Turin et à Rome, il obtient une bourse d'études en histoire de l'art aux États-Unis, qu'il évoque dans un savoureux journal (Amérique, premier amour, 1935), ayant révélé, avec Salmace (1929), une précoce vocation d'écrivain. L'humour, le suspense et la vie (l'Affaire Motta, 1941 ; le Festin du Commandeur, 1950 ; les Lettres de Capri, 1954 ; le Vrai Silvestri, 1957 ; la Confession, 1955 ; l'Enveloppe orange, 1966 ; le Dernier rôle, 1974 ; l'Émeraude, 1974 ; l'Incendie, 1981 ; El paseo de Gracia, 1987). De son intense activité cinématographique (1936-1959), ses films les plus réussis sont des adaptations des romans de Fogazzaro.