En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Soga monogatari

(Dit des Soga)

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Récit épique japonais de la fin du xive s., relatant sous une forme romancée l'histoire des deux frères Soga, Goro et Juro, qui moururent en 1193 après avoir tué, lors d'une partie de chasse, Kudo Suketsune, qui dix-sept ans plus tôt avait assassiné leur père, Saburo Sukeshige. Dans la première partie du récit, marquée par le Dit des Heike, les causes de la vengeance sont replacées dans leur contexte historique dominé par l'ascension de Minamoto no Yoritomo, le fondateur du bakufu de Kamakura. La seconde partie dépeint la vie et les mœurs des guerriers du Kanto, dont les deux frères incarnent les valeurs héroïques. D'abord transmis oralement, le récit fut rédigé par un moine de Hakone qui, tout en prenant le parti des guerriers, manifeste un fort souci de moralisme. Le Dit des Soga inspira nombre de récits et de chants populaires ainsi que beaucoup d'œuvres du joruri et du kabuki.