En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

António Augusto Soares de Passos

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Poète portugais (Porto 1826 – id. 1860).

Né d'une famille de la petite-bourgeoisie libérale, dans un climat de violente répression absolutiste, il fut le fondateur et la principale figure de O Novo Trovador (1851-1856), qui réunit des poètes d'inspiration lamartinienne (Alexandre Braga, António Aires de Gouveia) et associe un pessimisme sépulcral à une ferme contestation libertaire. Malade, solitaire, Soares de Passos véhicule à travers sa poésie l'obsession de la mort et de la décadence, autant que l'appel à la lutte pour la liberté et le progrès (Vie, Vision du rachat, Liberté, l'Ange de l'humanité, le Chant libre, Enfance et mort). La présence de la mort et la conscience du néant donnent naissance à un ensemble de compositions, parmi lesquelles s'insèrent des traductions de Heine et d'Ossian, et dont les Fiançailles du Sépulcre reste le plus célèbre poème de l'ultraromantisme portugais. La majeure partie de son œuvre est réunie dans Poésies (1866).