En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Hristo Izmirliev, dit Hristo Smirnenski

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Poète bulgare (Kukus, Macédoine, 1898 – Sofia 1923).

Issu d'une famille où la littérature était à l'honneur (son oncle et son frère écrivaient), il fait ses études à l'École technique et à l'École militaire de Sofia, puis se consacre entièrement à la publication de ses poèmes, récits et feuilletons qui paraissent dans plusieurs revues humoristiques et de gauche entre 1915 et 1923. Chantre de la révolution russe d'octobre 1917 à travers un cycle de poésies inspiré de Blok (Moscou, 1920-1923), poète symboliste (Que le jour soit, 1922), et ardent défenseur des déshérités à travers une série de contes naïfs aux ornements baroques (les Frères Gavroche, 1921 ; la Femme de la rue, 1921 ; la Petite Marchande de fleurs, 1922), il fut le premier représentant de la littérature « prolétarienne » en Bulgarie.