En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Petko Slavejkov

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain et homme politique bulgare (Tarnovo 1827 – Sofia 1895).

Instituteur à Tarnovo pendant seize ans, proche des couches pauvres de la société, il considéra l'instruction comme le seul moyen d'éveiller la conscience nationale d'un peuple vivant depuis près de cinq siècles sous une domination étrangère. Militant pour une Église bulgare indépendante, enfin obtenue en 1870, il devint après l'affranchissement de sa patrie un des chefs du parti libéral, puis ministre de l'Intérieur et ministre de l'Instruction publique. Il contribua largement à fixer la langue littéraire moderne par ses poésies (Œuvres choisies, 1901), ses articles publiés dans les journaux bulgares de Constantinople, sa traduction de la Bible, introduisit dans la poésie bulgare la fable, la satire et l'épigramme, et donna un recueil d'environ 18 000 proverbes et dictons (Paraboles, Proverbes et Mots typiques, 1887-1897).