En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Jan Jacob Slauerhoff

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain néerlandais (Leeuwarden 1898 – Hilversum 1936).

Encore étudiant en médecine, il publie ses premiers poèmes puis, pour satisfaire son goût du voyage et échapper à la civilisation occidentale bourgeoise qu'il éprouve comme un emprisonnement, il devient médecin dans la marine. Il découvrira ainsi la Chine et l'Extrême-Orient, l'Amérique du Sud et l'Afrique du Sud. Ses poèmes, qui se dégagent progressivement de l'influence de Rimbaud et de Corbière auxquels il s'identifiait (Archipel, 1923 ; Clair-Obscur, 1927 ; Sérénade, 1930), expriment une violente nostalgie de l'ailleurs et du bonheur introuvable, et recréent dans une langue au fort pouvoir d'évocation paysages et villes exotiques. Ses récits en prose (Écume et Cendre, 1930) et ses romans (le Royaume interdit, 1932 ; la Vie sur terre, 1934), non moins originaux, évoquent des figures d'aventuriers qui incarnent ses propres rêves de « romantique » passionnément épris de liberté.