En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Kārlis Skalbe

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain letton (Vecpiebalga, 1879 – Stockholm 1945).

Après avoir fondé en 1905 le journal Kāvi (l'Aurore boréale), qui défendait des idées proches de celles des révolutionnaires de 1905, Kārlis Skalbe fut contraint de quitter la Lettonie. Il se partagea alors entre la Suède, la Finlande et la Norvège avant de revenir en Lettonie en 1909. Dans sa poésie (Dans les fumées de la Terre, 1906 ; Rêves et Légendes, 1912), il exprima son insatisfaction de la réalité, sa soif de beauté et son profond sentiment de la nature. Il est également connu pour avoir écrit de nombreux contes, parmi lesquels Comment je partis voir la Fille du Nord (1904) ou encore Contes d'Hiver (1913). C'est d'ailleurs pendant son exil dans les années 1905-1909 qu'il avait eu l'occasion d'étudier le folklore de plusieurs pays, notamment le folklore scandinave. En 1944, il repartit en Suède où il mourut. Ses cendres ont été rapatriées en Lettonie, à Vecpiebalga, en 1992.