En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Israël Joshua Singer

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain de langue yiddish (Bilgoraj, Pologne, 1893 – New York 1944).

Frère aîné d'Isaac Bashevis Singer, il se destine d'abord au rabbinat, puis se tourne vers la culture séculière. Les nouvelles des recueils Perles (Varsovie, 1922) et En terre étrangère (Vilnius, 1925), avec leurs notes tantôt naturalistes, tantôt cyniques, le font remarquer. Mais c'est la saga familiale, en brossant le portrait de toute une société, qui lui vaudra sa réputation : Acier et Fer (1927), Yoshe le Fou (1932), les Frères Ashkenazi (1936) font ainsi la chronique du monde juif polonais à la veille de sa disparition. Installé aux États-Unis à partir de 1933, I. J. Singer a également publié dans le quotidien Forverts des souvenirs qui ont été réunis sous le titre D'un monde disparu (1946).