En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Samouil Emelianovitch Petrovski-Sitnianovitch, dit Siméon de Polotsk

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain biélorusse (Polotsk 1629 – Moscou 1680).

Issu de l'académie de Kiev, il fut moine à Polotsk (1656) et précepteur des enfants du tsar Alexeï (1667). Créateur de la littérature scolaire moscovite, il fut d'abord théologien, auteur d'une réfutation du raskol (le Sceptre, 1667), de traductions des Psaumes (1680) et d'homélies (les Vêpres spirituelles, 1683). Fondateur à Moscou de l'Académie slavo-gréco-latine, il introduisit dans des panégyriques où il exalte le tsar et la puissance de la Russie le vers syllabique (le Jardin fleuri, le Rythmologion). Il est avec ses drames bibliques (Nabuchodonosor, le Fils prodigue) le précurseur du théâtre russe.