En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Karl Shapiro

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain américain (Baltimore 1913 – New York 2000).

Il s'impose d'abord par ses essais critiques (notamment Défense de l'ignorance, 1960), où il essaie de définir la tradition poétique américaine et dénonce l'académisme, en particulier celui de T. S. Eliot. Il souligne l'importance d'une parole première, comme celle de Whitmanou de William Carlos Williams. Son œuvre poétique, de Personne, lieu et chose (1942) et La lettre V (1944) à Procès d'un poète (1947), Poèmes de juif (1958), le Poète bourgeois (1964), l'Amant aux cheveux blancs (1968), marque l'abandon de tout dogme culturel et littéraire pour atteindre à une truculence qui témoigne d'une perception spontanéiste du réel, d'un culte de l'énergie, et d'une réforme de l'écriture poétique signalée par l'adoption du poème en prose.