En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Sextus Empiricus

en gr. Sextos o Empeirikos

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Philosophe, médecin et astronome grec (iie-iiie s. apr. J.-C.).

Il vécut à Alexandrie et à Athènes, où il dirigea l'école sceptique. On lui connaît trois ouvrages : les Hypotyposes pyrrhoniennes, sur la suspension du jugement (épochê), la paix de l'âme (ataraxie) et les représentations sensibles, et deux ouvrages critiques, Contre les professeurs et Contre les dogmatiques, sur les sciences (géométrie, rhétorique, astronomie, grammaire, médecine). Il applique l'empirisme à la médecine, et distingue les philosophes académiciens, soutenant l'impossibilité de connaître, et le scepticisme, qui fonde ses critères de connaissance sur la réalité externe et l'expérience. Les théories de Sextus Empiricus ont été développées par Diogène Laërce, puis par Montaigne et Bayle.