En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Ernest Spirt, dit Claude Sernet

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Poète français d'origine roumaine (Tirgu-Ocna 1902 – Paris 1968).

Engagé très jeune dans les revues modernistes de son pays natal, il s'installe en France en 1928, adopte la langue française, se lie au groupe du « grand jeu » (Daumal, Gilbert-Lecomte), tout en restant proche du modernisme roumain, et traduit Tzara en français. Commémorations (1937), Un jour et une nuit (1938) marquent le début de sa production propre, assez classique. Engagé dans la résistance aux côtés des communistes, il participe au collectif l'Honneur des poètes (1943). Il est très productif dans les années 1950-1960 : D'une suite sans fin (1953), Avec les mêmes mots (1955), Éléments (1963), où son lyrisme s'amplifie. Sa poésie engage une réflexion d'ensemble sur l'accord au monde : à la fracture de l'identité (entre deux cultures) répond le monde de la nature. Un excellent exemple de la confluence entre les cultures roumaine et française.