En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Matilde Serao

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain italien (Patras 1856 – Naples 1927).

Journaliste, parfois en collaboration avec son mari E. Scarfoglio, elle est l'auteur d'une quarantaine de romans et de nouvelles véristes, qui dessinent une fresque sociale de la Naples populaire (la Vertu de Checchina, 1884 ; le Ventre de Naples, 1884 ; Sentinelles, prenez garde à vous, 1889 ; Adieu, amour, 1889 ; le Pays de cocagne, 1890). Vers la fin de sa vie, son œuvre évolue de plus en plus vers le mysticisme visionnaire (Vie en détresse, 1900), la vulgarisation dévote et l'hagiographie esthétisante (Au pays de Jésus : souvenirs d'un voyage en Palestine, 1898 ; Naples. Les légendes de la réalité, 1909).