En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Ina Seidel

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Femme de lettres allemande (Halle a. d. Saale, 1885 – Ebenhausen 1974).

Son œuvre est placée sous le signe de la tradition et de la piété luthérienne. Auteur de poèmes néoromantiques (Poèmes, 1914 ; Nouveaux Poèmes, 1927), elle a connu le succès avec des romans où elle exalte le sacrifice, la maternité, la fidélité aux valeurs ancestrales : le Labyrinthe (1922), Brömershof (1927), l'Enfant du miracle (1930), Lenacker (1938), l'Héritage impérissable (1954), Michaela (1959). Auteur de nouvelles (Quartett, 1963) et d'essais (la Femme et la Parole, 1965), elle a laissé une autobiographie inachevée (Histoire d'une vie, 1935-1970).