En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Karl Postl, dit Charles Sealsfield

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain autrichien naturalisé américain (Poppitz 1793 – Soleure 1864).

Moine défroqué, le « grand inconnu » quitta l'Autriche en 1823 pour l'Amérique du Nord. En 1827, il rédige les États-Unis d'Amérique du Nord, livre suivi par un réquisitoire violent contre son ancienne patrie : Austria as It Is (1828). Du traité politique, il passe au roman inspiré de J. F. Cooper (Tokeah ou la Rose blanche, 1833), et à un art narratif consommé dans les nouvelles du Livre des cabines (1841). À l'Europe, il oppose la vision d'une « démocratie aristocratique ».