En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Aurélien Scholl

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain français (Bordeaux 1833 – Paris 1902).

Il fut chroniqueur au Figaro, à l'Événement, à l'Écho de Paris et au Matin, où ses « coups de plume » lui valurent des duels et des polémiques cinglantes. Il fonda le Satan, la Naïade et le Nain jaune, où il publia des nouvelles dont la verve incisive et malicieuse contribua à conférer à la presse du second Empire le brio et l'« esprit parisien » qui firent son heure de gloire. Il laisse des souvenirs : la Foire aux artistes (1858), les Cris du paon (1866), l'Esprit du Boulevard (1888).