En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Robert Schindel

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain autrichien (Bad Hall/Linz 1944).

Issu d'une famille de résistants juifs, enfant caché dans une famille nazie, maoïste en 1968, il revient au judaïsme en 1980. Cette vie alimente ses études de milieu, truffées de néologismes et d'expressions juives (la Nuit des harlequins, 1969 ; Kassandra, 1970) et sa poésie (Sans pays, 1986 ; le Petit Feu à la traîne, 1992 ; Toujours jamais, 2000) dialoguant avec Hölderlin, Heine, Celan. Son chef-d'œuvre romanesque Né de (1992) traite sur un ton ironique des tensions entre Juifs et non-Juifs après 1945.