En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Jules-César de Lescale, dit Scaliger

en ital. Giulo Cesare Scaligero

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Humaniste et poète (Riva del Garda 1484 – Agen 1558).

Engagé du côté français dans les guerres du Piémont, il s'initie dans l'intervalle au combat des langues, à la philosophie et à la médecine. Auteur de nombreuses traductions d'écrivains et de philosophes grecs et latins, Scaliger fut également un poète néolatin dont l'inspiration variée – religieuse et profane – s'exerça dans des genres eux-mêmes divers (l'épigramme, l'hymne, l'épître, etc.). L'ensemble de son œuvre poétique fut rassemblé dans le recueil posthume de Tous les poèmes (1600). Mais le chef-d'œuvre de Scaliger est les Sept Livres de la poétique (1561), traité de poétique inspiré d'Aristote qui, par maints aspects, annonce la doctrine des classiques du xviie s., fondée sur l'imitation de modèles et des règles strictes et précises. Sa Poétique exercera également une influence déterminante sur la formation de la tragédie classique, et il sera reconnu, aux côtés d'Aristote et d'Horace, comme un maître par les théoriciens de la tragédie au xviie s.