En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Siegfried Sassoon

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Poète anglais (Londres 1886 – Heytesbury House, Wiltshire, 1967).

Il publie plusieurs recueils au début du siècle (le Meurtrier des jonquilles, 1913). Il s'engage dès qu'éclate la Première Guerre mondiale et se met à décrire l'horreur et la futilité des combats dans ses « poèmes de tranchées ». À l'hôpital militaire de Craiglockhart, il devient l'ami de Wilfred Owen. Ses poèmes de guerre sont recueillis dans le Vieux chasseur (1917) et Contre-attaque (1918). En 1919, il devient rédacteur en chef du Daily Herald, quotidien socialiste. En 1927, il trouve la paix grâce à sa conversion au catholicisme, qui inspirera désormais une partie de son œuvre. Son autobiographie en prose est répartie sur six volumes, de 1928 à 1945. Il donne encore des satires du milieu militaire (Mémoires d'un chasseur de renom, 1928 ; Mémoires d'un officier d'infanterie, 1930). À la fin de sa vie, Sassoon jugeait très sévèrement ses poèmes de guerre, mais c'est sur ces textes que repose aujourd'hui sa réputation.