En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Edoardo Sanguineti

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain et critique italien (Gênes 1930).

Chef de file du Groupe 63 (Idéologie et langage, 1965), poète, il débute en 1956 avec Laborintus, qui a valeur de manifeste en faveur d'une poésie d'avant-garde dont l'érudition est mise au service d'un engagement de type marxiste. Ses autres recueils (Opus metricum, 1960 ; Triperuno, 1964 ; Wirr-Warr, 1972 ; Postakarten [1972-1977], 1978 ; Marque-page, 1983 ; Sans titre, 1992 ; Corollaire, 1997) sont caractérisés par un expressionnisme linguistique, dont son œuvre critique, très riche, revendique les ascendances dantesques et futuristes. Il a écrit également quelques romans : Caprice italien, 1963 (où, à partir d'une situation autobiographique relatant avec dérision la crise d'un couple qui attend son troisième enfant, une série de variations formelles apparaissent sur le thème médiéval du « monde à l'envers ») ; le Noble Jeu de l'Oye, 1967 ; le Jeu du Satyricon, 1970.