En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

A. Samad Said

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain malais (Belimbing Dalam 1935).

Après des études dans une école malaise puis dans une école anglaise, il est employé dans un hôpital, puis collabore à de nombreux périodiques. Il devient célèbre comme écrivain en 1961 avec la publication d'un roman-fleuve, Salina, qui évoque les épreuves subies par les Malais et la dégradation des mœurs du fait de la guerre et de la colonisation, et aborde les problèmes de la prostitution, des serveuses, du chômage, de la pauvreté, de l'éducation malaise, de l'état d'urgence, des élections générales, etc. Un autre roman (La rivière coule lentement, 1967) évoque les souffrances endurées sous l'occupation japonaise. A. Samad a également publié des nouvelles (Premier Battement, 1964) et des poèmes (Les feuilles tombent [qui contient également des œuvres de sa femme, Salmi Manja], 1962 ; Graine d'espérance, 1973) et écrit des pièces de théâtre (Où la lune toujours se fend, 1965).