En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Jean Salmon

dit Macrin ou Maigret

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Poète français de langue latine (Loudun 1504 – id. 1557).

Élève à Paris de Lefèvre d'Étaples, il fut valet de chambre de François Ier et eut pour protecteurs Guillaume et Jean du Bellay. Ses poèmes latins, publiés de 1515 à 1550, religieux ou profanes, comprennent des élégies, des épithalames, des hymnes et surtout des odes qui lui valurent le surnom d'Horace français. Dans son dernier recueil, les Næniæ (1550), il pleure la mort de son épouse, surnommée Gélonis. Il fut le poète néolatin le plus admiré et le plus imité du règne de François Ier. Son influence fut déterminante sur le premier humanisme français, et l'on peut dire que son programme d'imitation docte des poètes antiques ouvrit la voie à la Pléiade.