En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

James Sacré

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Poète français (Cogou, Vendée, 1939).

Une enfance à la campagne, une carrière universitaire aux États-Unis à partir de 1965, des voyages en Europe et au Maroc ont nourri sa pratique poétique. Sa langue cultive savamment la maladresse de l'oralité enfantine, attachée à la crudité du réel et au prosaïsme de la vie, parcourue d'un tremblement d'émotion sensuelle dans un lyrisme retenu. Cela n'exclut pas les doutes sur l'aptitude des mots à retranscrire la vie ordinaire, le cadre rural de l'enfance, l'être aimé. Principaux recueils : Cœur élégie rouge (1972), Figures qui bougent un peu (1978), Écrire pour t'aimer ; à S. B. (1984), Une fin d'après-midi à Marrakech (1988), la Poésie, comment dire ? (1993), La nuit vient dans les yeux (1997), La peinture du poème s'en va (1998), Si peu de terre, tout (2000), Une petite fille silencieuse (2001).