En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Maurice Ettinghausen, dit Sachs

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain français (Paris 1906 – Hambourg 1945).

Enfant mal aimé, homme à scandales, il écrit des livres qui lui ressemblent. Il est le témoin brillant d'une certaine marginalité de l'entre-deux-guerres, mondaine, sexuelle, littéraire et politique. Secrétaire de Cocteau et de Gide,  converti par Maritain, un temps séminariste, il fut romancier (Alias, 1935), chroniqueur (Au temps du Bœuf-sur-le-Toit, 1936), pour finir après divers déboires, et en dépit de son origine juive, dans la collaboration avec la Gestapo. Les œuvres posthumes (le Sabbat, 1946 ; Chronique joyeuse et scandaleuse, 1948 ; la Chasse à courre, suivie des Lettres de Hambourg, 1949 ; Derrière cinq barreaux, 1952 ; Tableau des mœurs de ce temps, 1954) suscitent autant de discussions que la vie orageuse de leur auteur.