En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Leopold von Sacher-Masoch

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain autrichien (Lemberg 1836 – Lindheim, Hesse, 1895).

Fils de haut fonctionnaire, il passe sa jeunesse en Galicie et à Prague. D'abord professeur d'histoire à Graz et à Lemberg (auj. Lvov), il abandonne rapidement son poste pour se consacrer à la littérature. Sous les pseudonymes de Charlotte Arand et de Zoë von Rodenbach ou sous son propre nom, il acquiert bientôt une grande notoriété comme auteur de contes folkloriques de l'Europe centrale (Histoires galiciennes, 1877-1881 ; Histoires juives polonaises, 1887). Pendant toute cette période, le public ne reconnaît aucun « érotisme » dans l'auteur du roman la Femme divorcée (1870) et des cycles de contes intitulés « Récits du monde du théâtre » (qui contient la Fausse Hermine, 1873-1879) ou « Histoires de la bonne société » (qui contient la Vénus à la fourrure, 1870). Le destin posthume change quand le psychologue Krafft-Ebing  appelle « masochisme » l'érotisme où le plaisir naît de l'humiliation infligée par un être adoré.