En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Gabrielle Roy

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Romancière canadienne-française (Saint-Boniface, Manitoba, 1909 – Québec 1983).

Après avoir évoqué avec réalisme la vie urbaine à Montréal (Bonheur d'occasion, prix Femina 1945 ; Alexandre Chenevert, 1954), elle revient avec nostalgie à l'évocation de ses Prairies natales (la Petite Poule d'eau, 1950 ; la Route d'Altamont, 1966 ; Un jardin au bout du monde, 1975), sans s'interdire une incursion chez les Inuits du Grand Nord (la Rivière sans repos, 1970). Des souvenirs sur son expérience d'institutrice (les Enfants de ma vie, 1977) constituent un audacieux roman d'amour. Son autobiographie posthume, la Détresse et l'enchantement (1984), est complétée par des inédits importants et des recueils de lettres.