En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Joseph Roumanille

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain français d'expression provençale (Saint-Rémy-de-Provence 1818 – Avignon 1891).

Établi libraire à Avignon, connu dès son premier recueil de vers (les Pâquerettes, 1847), il s'efforça de mettre en contact les écrivains de son temps s'exprimant en provençal et publia une anthologie de leurs œuvres (les Provençales, 1851). Il fut l'un des fondateurs du félibrige et participa avec Mistral à la création de l'Armana prouvençau. Il s'efforça d'épurer la graphie de sa langue, se faisant l'éditeur attentif de nombreux auteurs félibréens. Il fut après Mistral, jusqu'à sa mort, le second capoulié du félibrige. Il a publié les Œuvrettes en vers (1859) et les Œuvrettes en prose (1859), études de mœurs et pamphlets politico-religieux, et surtout les Contes provençaux et les bavardages (1884), considérés comme la partie la plus savoureuse et la plus populaire de son œuvre.