En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Dante Gabriel Rossetti

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Peintre et poète anglais (Londres 1828 – Birchington, Kent, 1882).

Il est en 1848, avec William Holman Hunt et John Everett Millais, le fondateur de l'école de peinture préraphaélite, qui cherche, par-delà les conventions esthétiques héritées de la Renaissance, à retrouver la pureté de l'inspiration du Quattrocento italien. Dans The Germ, la revue qui diffuse les idées de la « confrérie », il publie en 1850 ses premiers poèmes (parmi lesquels « la Damoiselle élue ») et son seul récit en prose, la Main et l'âme. Prenant pour sujet la vie et la carrière du peintre médiéval toscan Chiaro dell'Erma, le récit est entièrement imaginaire et – comme toute l'œuvre lyrique de Rossetti – d'inspiration autobiographique. Les sonnets qui forment le cycle la Maison de vie, parus pour partie dans les Ballades et Sonnets de 1870 et publiés dans leur intégralité en 1881, mais dont la composition l'occupe depuis sa vingtième année, retracent ainsi les moments les plus intenses de sa vie, ordonnés en deux parties selon un principe thématique : Jeunesse et changement et Changement et destinée. Une vingtaine d'entre eux sont inspirés par son amour pour Lizzie Siddal – amour dont la réalisation longtemps différée (le mariage ne viendra qu'après dix ans de fiançailles) est finalement source d'amertume. La mort de Lizzie, en 1862, transfigurera cette passion en une vénération macabre et mystique.