En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Christine de Rivoyre

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Romancière française (Tarbes 1921).

Professeur aux États-Unis (1947-1949), agent de presse, directrice de Marie-Claire (1956-1965), elle se révéla avec des romans qui sont autant de tableaux de mœurs vivement dessinés (l'Alouette au miroir, 1955 ; la Mandarine, 1957 ; la Glace à l'ananas, 1962). Elle sait rendre sensible à un public surtout féminin les modes et les illusions d'une époque (les Sultans, 1964 ; le Voyage à l'envers, 1977), le charme désuet des enfances bourgeoises (le Petit Matin, 1970 ; Boy, 1973), la nostalgie des racines (Belle Alliance, 1982 ; Reine-Mère, 1985). Elle est souvent à mi-chemin entre le roman et le journalisme (Racontez-moi les flamboyants, 1985 ; Crépuscule taille unique, 1989).