En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Richard de Fournival

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Chanoine d'Amiens (1201 – v. 1259).

De formation encyclopédique, il déploya une grande activité culturelle et rassembla beaucoup de manuscrits pour la bibliothèque du chapitre d'Amiens et pour son compte, sous le titre Biblionomia. Il fit en latin un traité de chimie et un poème d'inspiration ovidienne, De vetula, traduit en vers français par Jean Le Fèvre. Il composa, surtout en français, une œuvre lyrique (21 pièces) et une œuvre didactique qui comprend le Bestiaire d'Amours, à quoi s'ajoutent des traités sur le même sujet : le Consaus d'amours, la Poissance d'Amours et le Commens d'Amours. Le Bestiaire d'Amours (mis en vers fin xiiie s.) combine la tradition typologique des bestiaires (dont le modèle est le Bestiaire de Pierre de Beauvais) et la topique amoureuse des trouvères, souvent agrémentée de comparaisons animales : l'ensemble constitue un code qui sert à analyser, en dehors de toute analogie naturelle, le comportement illustrant la doctrine de la fin'amor.