En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Carlos Reyles

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain uruguayen (Montevideo 1868 – id. 1938).

Le monde paysan uruguayen lui inspira l'essentiel de son œuvre romanesque : Beba (1894), relation naturaliste de la vie dans une hacienda ; la Race de Caïn (1900), analyse psychologique ; Académies (1901), brefs récits appartenant au courant moderniste ; le Terroir (1916) et le Gaucho élégant (1923), portrait fidèle des types gauchesques. Un séjour en Espagne lui inspira des contes et un roman (l'Ensorcellement de Séville, 1922).