En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Clemente Rebora

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain italien (Milan 1885 – Stresa, Novare, 1957).

Accueillis dans la Voce, ses premiers poèmes attestent déjà la crise spirituelle qui, accentuée par l'expérience de la guerre, entraîna sa conversion au catholicisme et son entrée dans les ordres (1936) : Fragments lyriques (1913), Chants anonymes (1922). Son œuvre postérieure (Curriculum vitae, 1955 ; Chants de l'infirmité, 1957 ; Manie de l'éternel, 1968) se caractérise par la sublimation du sentiment religieux.