En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Claude Quillet

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Poète français (Chinon 1602 – Paris 1661).

Médecin, il séjourna à Rome (où il fut attaché à l'ambassade de France), fit partie du cercle de « libertins » qui se réunissait autour de Gassendi et d'Hubert de Montmort et, avec Silhon et Ménage notamment, apporta son soutien à Mazarin dans les polémiques de la Fronde. Secrétaire du maréchal d'Estrées, il fut nommé abbé de Doudeauville, dans le diocèse de Boulogne. Traducteur de Juvénal, il a fait passer l'esprit incisif de sa conversation dans un poème en latin sur l'éducation (Callipédie ou l'Art d'avoir de beaux enfants, 1655).