En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Jean Queval

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain français (Paris 1913 – Héricy 1990).

Ami de Raymond Queneau (il lui consacra un essai en 1984), il fonda avec lui l'Oulipo. Sa poésie était pleine de fantaisie et d'humour. Nouvelliste (Etc..., 1963), romancier, il a porté sur le monde un regard amusé et critique à travers les dialogues comiques d'un chat tigré et d'un chien (Nestor et Agamemnon, 1986). D'autres œuvres suivront, récits mêlés de souvenirs, de réflexion et de poésie (Tout le monde descend, 1988). Scénariste pour la télévision (la Malle de Hambourg, 1970), il est surtout le traducteur précis et rigoureux de James Agee, de Harry Martinson et de John Cowper Powys.