En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Juan Pérez de Montalbán

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain espagnol (Madrid 1602 – id. 1638).

On retrouve dans ses pièces de théâtre (une soixantaine de comedias) l'influence de son ami Lope de Vega, dont il fut le premier biographe. Il a laissé des autos sacramentels et des drames sur des thèmes historiques (les Amants de Teruel, 1638). On lui doit aussi un poème épique (Orphée en langue espagnole, 1624) et des recueils de nouvelles (Succès et prodiges d'amour, 1625).