En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Manuel Puig

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain argentin (General Villegas 1932 – Cuermavaca, Mexique, 1990).

Influencé par le roman-feuilleton et les techniques cinématographiques, il tend à effacer dans ses romans la personne du narrateur pour retrouver un reflet fidèle de la réalité quotidienne argentine, au moyen de monologues, de dialogues, de « collages » (la Trahison de Rita Hayworth, 1968 ; le Plus Beau Tango du monde, 1969 ; le Baiser de la femme araignée, 1976 ; Pubis angelical, 1979 ; Malédiction éternelle à qui lira ces pages, 1980 ; Sang de l'amour partagé, 1982).