En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Jean de Préchac

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain français (Buzy 1647 – Pau 1720).

Lecteur de Philippe d'Orléans (1676), secrétaire d'espagnol de la reine d'Espagne Marie-Louise d'Orléans, conseiller au parlement de Navarre (1693), il fut l'un des auteurs les plus prolifiques du siècle avec ses romans d'aventures (l'Héroïne mousquetaire, 1677-1678), ses « histoires galantes » et ses « nouvelles historiques » (l'Ambitieuse Grenadine, 1678 ; l'Illustre Parisienne, 1679 ; Nouvelles galantes du temps et à la mode, 1680), qui jouent volontiers de l'exotisme (le Beau Polonais, 1681 ; la Princesse de Fez, 1681 ; l'Illustre Génoise, 1685). Il donna aussi dans le conte de fées (Contes moins contes que les autres, 1698) et dans des formes romanesques hybrides recourant à des embryons épistolaires ou à l'insertion dans la trame narrative de journaux ou de Mémoires.