En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Matthew Prior

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Poète anglais (Wimborne Minster, Dorset, 1664 – Wimpole, Cambridgeshire, 1721).

Fils de menuisier, protégé par lord Dorset, ambassadeur, négociateur du traité d'Utrecht (1712), emprisonné (1715-1717) à la mort de la reine Anne, poète par accident disait-il, il donna une œuvre aimable et spirituelle qui comprend une parodie de Dryden (la Biche et la Panthère, 1687), un Hymne au soleil (1694), un Carmen seculare (1700), des dialogues à la manière de Butter (Alma ou le Progrès de l'esprit, 1716), des essais (Sur l'opinion), des ballades, des vers pour enfants, des contes licencieux.