En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Marin Preda

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain roumain (Silistea-Gumesti 1922 – Mogosoaia 1980).

Romancier réaliste, il s'impose dans les Morometes (1955-1967) comme un excellent connaisseur de la psychologie paysanne, avant de se pencher sur les transformations survenues depuis la guerre dans la société roumaine (les Prodigues, 1962 ; l'Intrus, 1968 ; le Grand Solitaire, 1972 ; le Délire, 1975). Le Plus Aimé des mortels (1980), évoquant la période de la terreur stalinienne, est en même temps une allégorie du totalitarisme.