En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Pramoedya Ananta Toer

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain indonésien (Blora 1925 – Jakarta 2006).

Ce fils d'instituteur reçut une éducation traditionnelle. Arrêté en 1947 par les Néerlandais, il fut libéré en 1949 après le transfert de la souveraineté à l'Indonésie. Il écrivit beaucoup pendant son séjour en prison : des romans comme Chasse (1950), dans lequel il imagine un soulèvement de la Peta (Tentara Pembela Tanah Air : « Armée de défense de la patrie ») qui échoue à la suite d'une trahison ; Famille de guérilla (1950), qui raconte les souffrances d'une famille et la lutte des Indonésiens pour défendre leur pays – des nouvelles qui, avec quelques autres écrites avant son arrestation, parurent sous le titre de Jaillissements de révolution (1950). Il a publié d'autres récits comme : Ceux qu'on paralyse (1951) où il note ses expériences de prisonnier, Histoires de Blora (1952), Corruption (1954), Histoire de Jakarta (1957). Étant l'un des dirigeants du Lekra, il fut arrêté et détenu dans l'île de Buru (Moluques) et ses livres furent interdits. Libéré en 1979, il fit paraître un certain nombre de romans écrits à Buru comme Terre des hommes et Enfant de tout pays (1980) qui furent à leur tour interdits.