En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Emilio Prados

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Poète espagnol (Málaga 1899 – Mexico 1962).

Il publia d'abord des vers d'un délicat esthéticisme (Temps, 1925 ; Retour, 1927). Ses Pleurs souterrains (1936) sont teintés de surréalisme. Il collabora à la revue républicaine Hora de España et le conflit lui inspira, entre autres, Pleur de sang (1937). Il s'exila et son œuvre prit alors une dimension cosmique (Mort minime, 1942 ; Jardin clos, 1946 ; la Pierre écrite, 1961 ; Signes de l'être, 1962).