En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

John Cowper Powys

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain anglais (Shirley, Derbyshire, 1872 – Blaenau-Ffestiniogg, Pays de Galles, 1963).

Poète et essayiste, il est surtout connu pour ses longs romans panoramiques d'inspiration mystique et sensuelle. Dans Wolf Solent (1929), un instituteur, déchiré entre l'amour charnel et une liaison spirituelle, est contraint de participer à un projet pornographique. Les Enchantements de Glastonbury (1932) s'achèvent sur une inondation cataclysmique, mise en scène des obsessions et du désir d'harmonie de l'auteur. On lui doit une Autobiographie (1934) dont la franchise, l'humour et la vitalité rejoignent la mystique de ses romans. Son frère Llewelyn (Dorchester 1884 – Davos, Suisse, 1939) tenta de retrouver la santé en Afrique du Sud puis en Suisse, avant de mourir de tuberculose. Ses romans africains célèbrent une vitalité et une cordialité qui ne sont que le masque pudique de la souffrance. Theodore Francis (Shirley, Derbyshire, 1875 – Mappowder, Dorset, 1953), frère des précédents, s'installa dans le Dorset pour y mener une vie d'ermite, partagée entre une mélancolie fataliste proche de celle de Hardy et une vision déchirante de l'amour. De ses huit romans, le plus connu est le Bon Vin de Mr. Weston's (1927).