En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Jacques Poulin

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Romancier québécois (Saint-Gédéon-de-Beauce 1937).

Psychologue de formation, il commence son œuvre par un cycle de l'enfance (Mon cheval pour un royaume, 1967 ; Jimmy, 1969 ; le Cœur de la baleine bleue, 1970) où la tendresse le dispute à la violence sous toutes ses formes. La question de l'auteur et du « commis aux écritures » est au cœur de Faites de beaux rêves (1974), où une mystérieuse Limoilou côtoie deux frères, Amadou et Théo, en marge d'une course automobile de formule un. Dans les Grandes Marées (1978), composé de « morceaux de réel » faussement journalistiques, des visiteurs importuns envahissent l'espace insulaire d'un traducteur de bandes desinées. Volkswagen Blues (1984) est une traversée oblique de l'Amérique historique, géographique et culturelle, de Gaspé à San Francisco, par Jack Waterman (un nom de plume) et une Amérindienne. Si l'on peut faire des « lectures américaines » (Brautigan, Vonnegut, Carver...) du deuxième cycle des romans de Poulin, c'est une « lecture ralentie » qui convient aux trois récits intimistes écrits à Paris, mais situés autour du Saint-Laurent : le Vieux Chagrin (1989), la Tournée d'automne (1993), le Chat sauvage (1998).