En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Georges de Porto-Riche

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Auteur dramatique français (Bordeaux 1849 – Paris 1930).

Il débuta par des poésies (Prima verba, 1872 ; Tout n'est pas rose, 1877) puis se tourna vers le théâtre, où il donna d'abord des pièces romantiques (Un drame sous Philippe II, 1875 ; Vanina, 1878). Il se fit le spécialiste du conflit entre l'homme, réticent et infidèle, et la femme, dont le besoin d'amour et d'absolu fait d'elle sa propre ennemie : l'amour, ici, est charnel, et l'intelligence des situations est en grande partie celle du corps, qu'il s'agisse de la rage ou de l'impuissance d'aimer (la Chance de Françoise, 1889 ; Amoureuse, 1891 ; le Passé, 1897 ; les Malefilâtre, 1904 ; le Vieil Homme, 1911 ; le Marchand d'estampes, 1917).