En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Giuseppe Pontiggia

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain italien (Côme 1934 – Milan 2003).

Les trames de ses romans, volontiers policiers, assimilent la vie humaine à un jeu de stratégies ambiguës (l'Art de la fugue, 1968 ; le Joueur invisible, 1978 ; le Rayon d'ombre, 1983 ; la Comptabilité céleste, 1989 ; Vie des hommes non illustres, 1993 ; Nés deux fois, 2001). Parmi ses essais, on citera le Jardin des Héspérides (1984) et les Sables mouvants (1991).