En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Alekseï Feofilaktovitch Pissemski

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain russe (Ramenie, gouvern. de Kostroma, 1821 – Moscou 1881).

Issu d'une famille noble, occupant un emploi de fonctionnaire, il écrivit son premier roman, le Monde des Boyards en 1846, mais l'ouvrage ne vit le jour qu'en 1858, et c'est le Mollasse (1850), écrit dans la même veine naturaliste, qui le fit connaître. Malgré son intérêt pour la Russie populaire (Esquisses de la vie paysanne, 1856), son scepticisme lui fait refuser tout engagement. Ses romans, brossés en traits simples et puissants, se veulent avant tout objectifs : Mille Âmes (1858) est un tableau de la société avant l'abolition du servage. L'écart croissant entre lui et la nouvelle génération progressiste se manifeste dans un récit satirique, la Mer démontée (1863), qui consomme la rupture avec les radicaux. Un conservatisme de plus en plus marqué le conduit parfois à mettre sa puissance narrative au service d'une grossière caricature (les Hommes des années 40, 1869 ; Dans la tourmente, 1871 ; les Petits Bourgeois, 1877).