En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Alexis Piron

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain français (Dijon 1689 – Paris 1773).

Auteur d'épigrammes (Œuvres badines, 1796), il n'épargna pas Voltaire, son rival dans ce genre. On retiendra deux comédies : Arlequin-Deucalion (1722), riposte du théâtre de la Foire aux Comédiens-Français  qui avaient interdit les dialogues aux spectacles forains, et la Métromanie (1738), plaisante réflexion sur le poète dans la société. On lui doit aussi des pastorales, des opéras-comiques, des allégories et un spirituel Voyage à Beaune (1798). Une Ode à Priape le priva de l'Académie française.