En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Edmond Picard

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain belge de langue française (Bruxelles 1836 – Dave 1924).

Il connut une brillante carrière d'avocat et de juriste. Son œuvre littéraire est moins importante, malgré son ampleur et sa diversité, que son activité d'animateur et son rôle de catalyseur dans le renouveau artistique belge de 1880. À la tête de la revue l'Art moderne, il défendit, contre la Jeune Belgique, adepte de l'« art pour l'art », la conception d'un art social et, plus tard, d'un art national. Dans un article-manifeste, publié le 24 juillet 1897 dans la Revue encyclopédique Larousse, il se fit l'apôtre de « l'âme belge », s'attachant à prouver l'existence d'une identité nationale (« multiple mais assurément unique dans son essence »). Prosateur, il inaugura un genre mixte qui tient à la fois du roman, de la nouvelle et de l'essai (l'Amiral, 1883 ; le Juré, 1887-1888), d'une écriture truffée d'images et de néologismes. Ses tentatives de créer un « théâtre d'idées » furent moins heureuses.